CARAYOL ACTUALITES
CARAYOL ACTUALITES

09/03/2018 - Romain CARAYOL, élu Secrétaire Général de la Fédération Française des Centres de Médiation (FFCM)


Romain Carayol
Avocat depuis 1997, Romain Carayol a acquis une expertise dans le suivi juridique et judiciaire de... En savoir plus sur cet auteur


extrait du site FFCM - https://ffcmediation.org/

La FÉDÉRATION FRANÇAISE DES CENTRES DE MÉDIATION (FFCM) constitue le premier réseau de centres de médiation français, implantés sur l’ensemble du territoire et opérant dans tous les domaines de médiation, conventionnelle et judiciaire.

Créée en 2001 à l’initiative de plusieurs Bâtonniers[1], elle répondait à un besoin exprimé par les premiers centres de médiation créés en France à la fin des années 90.

A cette époque, l’idée de médiation naissait lentement dans la société française, freinée par des interrogations culturelles, voire par certains conservatismes. Suivant l’exemple précurseur de la médiation familiale (loi de 1995) les initiateurs ont au contraire perçu que la résolution amiable d’un conflit avec l’aide d’un tiers pouvait devenir, dans tous les domaines de la vie sociale et économique, une voie moderne de pacification.

Présidée par M. le Bâtonnier Claude DUVERNOY, Médiateur agréé, fondateur du centre « Médiation en Seine » (92), la FFCM rassemble aujourd’hui plus de 60 centres adhérents, regroupant plus de 1.000 médiateurs, dans toute la France.

C’est l’un des premiers collectifs opérant sur tous les champs de médiation et disposant d’une représentation sur tout le territoire.

Sa démarche est marquée par une volonté statutaire d’ouverture aux autres professionnels. Ainsi, après sélection et formation, exercent la fonction de médiateur dans les centres du réseau FFCM des avocats, des experts-comptables, des notaires, des huissiers, des entrepreneurs, des magistrats honoraires, des cadres du monde social, des journalistes, des médecins, etc…).

La Fédération compte, dans son réseau, des centres ou structures disposant d’une expertise et d’une réputation reconnues (IEAM, CMAP, CIMA, IEAM, AME, notamment…).

La FFCM s’attache à entretenir d’étroites relations avec le GEMME (Groupement Européen des Magistrats pour la Médiation) et avec l’IFOMENE (Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation), comme avec d’autres organisations européennes de médiation. Elle constitue une force de proposition pour les Ecoles des Barreaux dispensant un enseignement aux avocats dans le but d’ajouter ce mode alternatif à leur pratique professionnelle.

La FFCM est structurée en régions sur le territoire national. Elle fournit à ses membres des moyens mutualisés pour les aider à développer la médiation et l’activité des médiateurs du réseau en tous domaines.

Enfin, la FFCM est membre de la PLATEFORME DE LA MÉDIATION FRANÇAISE (PMF), organisation conventionnelle des principales structures représentatives et de la diversité de la médiation en France. La PMF, qui repose sur un contrat d’adhésion entre ses membres, est un espace de dialogue dégageant des expressions communes sur les sujets concernant la médiation. Elle repose, non sur une gouvernance hiérarchique ou sociétaire, mais sur les principes de liberté et d’unanimité, en cohérence étroite avec l’idée même de médiation. La PMF est à ce titre reconnue par les Pouvoirs Publics.

Rédigé par le Mercredi 14 Mars 2018

     


Nouveau commentaire :
Twitter